18.11.07

Une leçon d'amour, d'Ingmar Bergman


Dans Une leçon d'amour, Bergman utilise le ton de la comédie pour nous montrer comment il est aussi simple de détruire ses relations de couple qu'il pourrait l'être de les préserver. David, gynécologue, a épousé Marianne... en la "soufflant" à son ami Carl-Adam... le jour même où elle devait l'épouser. Quelques années plus tard, la vie du couple s'étiole, David trompe son épouse avec une se ses clientes, avant de tenter de la reconquérir...
On retiendra de ce film bien sûr la scène du train, où David parie avec son voisin de compartiment qu'il réussira à embrasser la jolie jeune femme qui voyage à côté d'eux, pleine d'humour. Ou encore la manière dont, une seconde fois, David ravira son épouse à Carl-Adam, devenu son amant. Un mélange de grande classe et de vulgarité qu'on retrouve de temps en temps chez Bergman.
On y voit aussi Harriett Anderson, la malade de Cris et chuchotements en adolescente rebelle et garçon manqué, dont la lucidité aide sans doute David à prendre la mesure de sa situation de couple. Eva Dahlbeck, qui joue Marianne, est réellement splendide, et comme d'habitude chez Bergman, la photographie du film, en noir et blanc, est particulièrement soignée.
Sans doute pas le plus connu des films du maître suédois, mais un bon moment de cinéma, léger et profond à la fois.

On peut lire la fiche du film sur Wikipedia, et le synopsis dans les pages du Ciné-club de Caen

Libellés :

1 commentaires:

Anonymous cathe a dit...

Voilà j'ai découvert ton 3è blog ;-) Je le mets dans mon Netvibes, comme cela j'aurai la surprise de voir, de temps en temps, tes billets sur ces sujets-là :-)

16.4.08  

Enregistrer un commentaire

Liens vers cet article:

Créer un lien