2.8.07

Certains l'aiment chaud, de Billy Wilder



Je n'avais jamais vu ce grand classique avec Marylin Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon. C'est la magie du DVD que de nous permettre de revoir ces vieilles comédies en noir et blanc.

La trame est assez fine : deux musiciens au chômage se travestissent pour se faire embaucher dans un orchestre de femmes et échapper à la mafia qui cherche à éliminer ces deux témoins gênants d'un règlement de compte. Voilà nos deux compères embarqués pour la Floride, avec un régiment de filles beaucoup plus dissipées que ne le souhaiteraient leur manager et leur chef d'orchestre. L'un, séduit par la belle Marylin, qui chante et joue du youkoulele, se fait passer pour un jeune milliardaire désespéré pour la séduire, tandis que l'autre, sous son apparence de femme, séduit un vieux bambocheur plein aux as qui veut l'épouser et le présenter à sa maman.
De quoi enchaîner les scènes burlesques et les éclats de rire...

Monroe est éblouissante, parfaitement mise en valeur par une série de tenues vestimentaires à tomber par terre, et on comprend l'attraction qu'elle a pu exercer sur les hommes. Quant aux deux lascars, ils sont vraiment à se rouler par terre dans leurs accoutrements de femmes, qui les font ressembler à deux vieilles filles.

Bref un divertissement sympathique qu'il faut incontestablement avoir vu.

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens vers cet article:

Créer un lien