5.7.07

La Rose Pourpre du Caire, de Woody Allen


Un vieux Woody, parmi mes préférés, que j'ai eu grand plaisir à revoir et qui a beaucoup plu à Dino. C'est l'un des films où le réalisateur ne joue pas, mais met en scène l'une de ses actrices fétiches, Mia Farrow. Elle incarne ici une jeune femme modeste, dans l'Amérique profonde des années trente, frappée par la crise. Serveuse dans un restaurant, mariée à un ouvrier au chômage qui boit et qui la frappe, Cecilia s'évade de ce quotidien morne au cinéma. Et un beau jour, le personnage d'un film qu'elle voit pour la quatrième fois sort de l'écran pour venir à sa rencontre...

Loufoque, touchant et drôle, évidemment, le film s'amuse en jouant des conventions mêlées des deux univers, celui du cinéma et de la vie réelle, confrontant les personnages à des situations inattendues, qui bouleversent la vie de Cecilia.

Le film se termine par une sorte de morale cruelle, morsure assez juste sans doute de Woody Allen à l'égard du milieu cinématographique où tout ce qui compte, ce sont... les apparences.
Un très bon moment de cinéma, plein de fraîcheur et d'inventivité, un divertissement intelligent.

J'aime bien la critique de Ciné Passion...

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens vers cet article:

Créer un lien